DOR CENTRE DE COLLOQUES - CAMPUS CONDORCET À AUBERVILLIERS

menu
share on Facebook Twitter Pinterest LinkedIn

« Le centre de colloques se fait énigmatique au moyen d’une massivité transparente et d’une blancheur lumineuse. »

TYPE
Equipement Institutionnel
Enseignement Supérieur / Campus
Centre de colloques et de conférences

CLIENT
Campus Condorcet, Paris-Aubervilliers (Personne Publique du Contrat PPP)
Promoteurs ADIM Paris / Serendicite

EQUIPE
K ARCHITECTURES
(architecte, V. Ouvrard, Chef de projet)
BATEG-GTM CONSTRUCTION (entreprise)
WSP (fluides)
EVP (structure)
OASIIS (HQE)
ACV (acoustique)
VULCANEO (SSI)
BETIP (VRD)

SURFACE
3 944 m²

BUDGET
12 M€ HT

PROGRAMME
centre de colloques compose de 2 auditoriums (250 et 150 places), 2 salles de conférences et 10 salles de séminaires.

AVANCEMENT
chantier en cours
livraison juin 2019

SITE
Aubervilliers – Campus Condorcet

Le Centre de Colloques est la tête urbaine du futur Campus Condorcet qui s’étend comme un chapelet de bâtiments à Aubervilliers.

Cette Cité des humanités et des sciences sociales est pensée comme un « campus-parc ». La végétation omniprésente s’étendra de l’espace public jusqu’au cœur du campus. Ce dernier se laisse traverser d’un « Cours des Humanités » formant l’épine dorsale du projet. Cet axe minéral nord-sud fédère l’ensemble des acteurs du campus et les relie d’un seul trait à la station de métro Front Populaire. Les rez-de-chaussée d’une hauteur généreuse, accessibles et transparents, constituent un socle dit « actif » permettant des interactions physiques et visuelles avec la ville.

Le centre de colloques borde la Place du Front Populaire à l’entrée Sud du site. Cette place en fait l’équipement emblématique de l’université. Il est en quelque sorte l’arche de rencontre de la ville et du Campus. C’est un lieu d’échange et de diffusion des savoirs. Il accueille principalement des auditoriums et des salles de séminaire de dimensions variables.

Le Centre de Colloques déploie une matérialité singulière qui le distingue nettement des ensembles de bureaux et des logements qui l’entourent. Il se fait plus énigmatique au moyen d’une massivité « transparente » et d’une blancheur lumineuse.  Il se vêt d’un habit graphique édifié de franges vibrantes qui vaporise la perception des masses et qui lisse ses formes.

Le vaste hall vitré qui s’étend en double hauteur sur le déambulatoire des auditoriums offre à la ville le spectacle des émulations du savoir.